👀
Un logiciel pour mesurer la pollution numérique des entreprises

Énergies

02 Sep 2021

Un logiciel pour mesurer la pollution numérique des entreprises

Les équipements IT représentent 70% de l’empreinte carbone du numérique en France. 75% sont imputables à la fabrication des terminaux (PC, tablettes, smartphones…). Les 25% restants sont liés au fonctionnement de ces appareils. Seul 1/3 des équipements est recyclé et 1/4 reconditionné dans l’Hexagone.

Face à ce constat, après un an et demi de R&D, la start-up parisienne Greenmetrics a conçu un logiciel en mode SaaS (Software-as-a-Service) pour aider les entreprises à devenir plus sobres numériquement parlant. Elle compte actuellement une dizaine de clients pilotes.
« Une prise de conscience est en train d’émerger quant à la pollution numérique, notamment en environnement professionnel, renforcée par la crise du Covid », estime Nicholas Mouret, cofondateur et CEO de la greentech, dans un communiqué. « En parallèle, de nouvelles lois amènent les entreprises à s’emparer de ce problème et à s’engager vers une amélioration de leur consommation énergétique ».

Greenmetrics explique proposer une solution en deux étapes : tout d’abord, l’installation d’une sonde sur le réseau de l’entreprise pour évaluer le volume de données entrant et sortant. « Cela permet d’obtenir une estimation de la pollution numérique liée aux usages : les visioconférences, les courriers électroniques, l’utilisation du cloud, de sites Web internes ou externes, de solutions SaaS… », explique Nicholas Mouret à notre confrère des Echos.

« Ces gigabytes de données sont ensuite convertis en tonnes d’équivalent CO2 grâce à des référentiels publics comme la Base Carbone de l’Ademe ». Et d’ajouter : « Le second calcul recense tous les équipements connectés et évalue leur consommation électrique en fonction de leur ancienneté. En fonction du lieu, nous sommes capables d’estimer l’origine de l’électricité consommée et de convertir cette consommation en tonnes d’équivalent CO2 et d’autres indicateurs, comme les indices de durabilité, de réparabilité… »

La jeune pousse fournit une notation pour simplifier la communication interne et externe. Dans son communiqué, elle assure analyser les données en toute sécurité, émettre des rapports clairs et automatisés et enfin faciliter le pilotage avec des projections chiffrées et des recommandations personnalisées pour réduire la consommation numérique de l’entreprise.